Ecart salarial

Qu’est-ce que l’écart salarial ?

Le principe « À travail égal, salaire égal » appliqué aux femmes et aux hommes est repris de longue date dans la législation tant européenne que belge et constitue une pierre angulaire de l’égalité de traitement des femmes et des hommes. Il est légalement interdit de commettre des discriminations fondées sur le sexe. Un employeur doit rémunérer de la même façon deux travailleurs exerçant le même emploi et ayant les mêmes caractéristiques. Malgré ce principe, un écart salarial persiste dans la pratique.

Comment l’expliquer ?

L’écart salarial est calculé pour l’ensemble des travailleurs, quels que soient le métier, le secteur d’emploi, la mesure dans laquelle la fonction est dirigeante ou pas, etc. Les différences entre les femmes et les hommes sur le marché de l’emploi jouent presque toujours en défaveur des femmes. On estime qu’environ 48% de l’écart salarial peut s’expliquersur base des positions différentes occupées par les femmes et les hommes sur le marché du travail. Expliqué ne veut pas dire légitimé.

Une part importante de l’écart salarial, 52%, ne peut être expliquée, même lorsque l’on tient compte de toutes les caractéristiques des travailleurs. Une partie non-négligeable de l’écart salarial peut être attribué à différents mécanismes cachés, préjugés et stéréotypes, qui conduisent à des discriminations fondées sur le sexe.

Difficile à démasquer

La discrimination salariale est le plus souvent cachée. On utilisera par exemple des dénominations différentes pour désigner des  fonctions semblables occupées par des hommes et des femmes. Et on y associera des échelles salariales différentes. Peu de gens savent ce que gagnent exactement leurs collègues. Cela permet aux différences, même les plus flagrantes, de passer inaperçues.