La situation en Belgique

L’Institut a publié, en 2009 et 2013, des rapports d’analyse donnant un aperçu de la représentation des femmes au sommet de la hiérarchie dans 12 domaines sociétaux : entreprises cotées et non cotées, fonction publique, médias, ONG, pouvoir judiciaire, autorités académiques, partis politiques, armée, …

En 2012, les femmes ne représentaient que 10.1% des membres des conseils d’administration des entreprises cotées en bourse et 7.1% des entreprises non cotées. Soulignons néanmoins que suite à l’adoption de la loi du 28 juillet 2011 relative aux quotas dans les entreprises cotées, le taux de présence de femmes dans les conseils d’administration des entreprises du BEL20 (20 plus grandes entreprises cotées) est lui passé de 11% en 2011 à près de 20% en 2013.

Les femmes ne représentent que 11.6% des directeurs généraux des services publics fédéraux et 23% des membres des autorités académiques, ce qui contraste fortement avec la représentation féminine importante dans ces deux domaines.

La proportion de femmes « éditeur responsable » dans le secteur des médias s’élève à 30%. 30%, c’est aussi le taux de représentation des femmes parmi les administrateurs des 15 plus grandes ONG, ce chiffre étant resté stable depuis 2008.

L’évolution la plus marquante entre 2008 et 2012 concerne l’armée où la proportion d’officiers supérieurs féminins est passée de 3 à 16.2%. Par contre, seulement 2.8% des officiers généraux sont des femmes.