Plate-forme d'action de Pékin

En septembre 1995, la quatrième Conférence mondiale sur les femmes à Pékin (Beijing) a réuni des milliers de femmes et d’hommes, marquant une avancée sans précédent pour les droits des femmes en militant pour un objectif commun : l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, partout dans le monde. Cette Conférence a notamment permis de déplacer l’attention jusqu’alors portée uniquement aux femmes vers un concept plus large, celui de genre.

A l’occasion de cette conférence, une Déclaration et un Programme d’action furent adoptés par consensus. La Déclaration reflète l’engagement de la communauté internationale au service de la promotion de la femme et de la mise en œuvre du Programme d’action, en veillant à ce qu’une perspective sexo-spécifique soit appliquée à toutes les politiques et tous les programmes aux niveaux national, régional et international.

Le Programme d’action définit des mesures à prendre à l’échelon national et international pour la promotion de la femme à travers 12 domaines critiques que sont la pauvreté, l’éducation et la formation, la santé, la violence, les conflits armés, l’économie, la prise de décisions, les mécanismes institutionnels, les droits fondamentaux de la femme, les médias, l'environnement, la petite fille.

Le programme d’action sert aujourd’hui de cadre de référence. Au niveau fédéral belge, il constitue par exemple le fondement de la loi gender mainstreaming de 2007.