Politique d'égalité dans l'Union Européenne

La politique communautaire constitue sans aucun doute un levier efficace pour faire évoluer les législations nationales en matière d’égalité entre hommes et femmes. En dehors des directives qui ont considérablement influencé notre législation, l’Union européenne s’est dotée de plusieurs outils.

La Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne établit que l’égalité entre hommes et femmes doit être assurée dans tous les domaines, en ce compris l’emploi, le travail et le salaire (article 23). Elle interdit toute discrimination sur base de certains motifs en ce compris le sexe (article 21).

La stratégie 2010-2015 pour l'égalité entre les femmes et les hommes constitue le programme de travail de la Commission en matière d’égalité entre hommes et femmes.Elle met l'accent sur cinq priorités que sont : l'indépendance économique égale, l'égalité de rémunération, l'égalité dans la prise de décision, la dignité, l'intégrité et la fin des violences fondées sur le sexe et l'égalité entre les femmes et les hommes dans les politiques extérieures.

Chaque année les éventuels progrès sont évalués dans un rapport sur l’égalité entre les hommes et les femmes.

En 2010, le Conseil européen a adopté le premier Pacte européen pour l'égalité entre les hommes et les femmes pour la période 2011 – 2020. L’occasion pour l’Union européenne de réaffirmer son engagement à réduire les écarts entre hommes et femmes en matière d’emploi, d’éducation et de protection sociale,  à promouvoir une meilleure conciliation entre vie privée et vie professionnelle et à lutter contre toutes les formes de violences à l’égard des femmes.

Enfin, depuis 1999, les présidences successives de l’Union européenne élaborent ou mettent à jour chaque année des indicateurs quantitatifs et qualitatifs dans les douze domaines d’action critiques de la Plate-forme d’action de Beijing. A ce jour, 11 des 12 domaines d’action ont ainsi été examinés.