Campagnes

Campagne 25 novembre 2015 : Réagissez avant d’agir !

À l’occasion de la Journée internationale pour l'Élimination de la Violence à l'égard des Femmes le 25 novembre, l’Institut a lancé la campagne « Réagissez avant d’agir ! », qui s’adresse principalement aux jeunes hommes âgés de 18 à 25 ans. La campagne se concentre sur les signaux annonciateurs de la violence et vise à stopper son  escalade. Le principe de temps mort, qui consiste à arrêter ce que l’on fait ou va faire, peut permettre d’éviter la violence entre partenaires

Trois vidéos disponibles en ligne ont été développées pour cette campagne ; elles abordent respectivement les violences physiques, verbales et sexuelles faites aux femmes. Ces vidéos sont diffusées en pre-roll sur Youtube, c’est-à-dire avant la vidéo que l’utilisateur souhaite regarder, un canal privilégié par le groupe-cible visé par la campagne. Par ailleurs, la campagne apparaîtra également sur Google et Facebook, par le biais de bannières et de publicités invitant les jeunes à se rendre sur la page web www.stop.violenceentrepartenaires.be, où ils pourront symboliquement ajouter du temps de réflexion au compteur symbolique de la campagne. Ce compteur illustrera le temps de réflexion cumulé de toutes les personnes qui soutiendront la campagne et qui se seront ainsi opposés à la violence à l’égard des femmes.

Campagne 25 novembre 2014 : La violence verbale, aussi, ça fait mal

Ce 25 novembre, à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes, l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes a lancé en collaboration avec le de Beweging tegen Geweld – Vzw Zijn une campagne nationale « La violence verbale, aussi, ça fait mal ».Cette violence verbale peut se révéler aussi blessante que la violence physique, mais elle peut également mener à la violence physique.

Les hommes commettent plus souvent que les femmes des faits de violence. Cette campagne a pour but que les hommes prennent conscience de leurs propos et comportements destructeurs, et de les encourager à dire 'non' à la violence faite aux femmes et à interpeller leurs amis s’ils sont (verbalement) agressifs envers leur partenaire. Plusieurs outils de sensibilisation, tels que des affiches, des jeux de carte, des sous-verres, ont été distribués dans plus de 400 cafés de tout le pays.

Plusieurs partenaires tels que les provinces, la police, la justice et les organisations de femmes participent à la campagne afin d’atteindre plusieurs publics cibles.

En portant notre T-shirt, ces visages connus montrent qu’ils disent « non » à la violence et soutiennent notre campagne :
- Anne-Laure Macq

Pour plus d’informations, consultez le dossier de presse.

Viol. Brisez le silence

La vice-Première ministre, ministre de l’Intérieur et de l’Egalité des chances Joëlle Milquet a lancé le 14 février 2014 avec la police et l’Institut la campagne « Viol. Brisez le silence » visant à encourager les victimes de violences sexuelles à porter plainte.

Les outils de sensibilisation de cette campagne comprennent un clip, un site web et une brochure. La ministre a lancé un appel visant à les diffuser le plus largement possible via la presse, les sites web, les médias sociaux et ce afin d’atteindre un maximum de personnes et de briser le silence.

Fred et Marie - La violence psychologique, c'est de la violence tout court

La violence psychologique, c'est de la violence tout court. Pour un couple sur huit, la violence psychologique n'est pas de la fiction.

Le court-métrage Fred et Marie met en scène des personnages auxquels chacun et chacune pouvait s’identifier : une victime qui subit la violence, un auteur de violence, des ami-e-s témoins, en empathie ou indifférents, révoltés ou impuissants.

Cette campagne a été réalisée à l’initiative de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Wallonie et la CoCof. Le sous-titrage en néerlandais a été financé par l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes.

Campagne 25 novembre 2012 : Les hommes osent dire non à la violence faite aux femmes !

Six célébrités masculines ont répondu à l’appel de l’Institut dans une vidéo, choquante et incisive, dans laquelle ils osent dire non à la violence faite aux femmes. Ainsi, Bruno Coppens, Patrick Chaboud, David Hubert, Bert Gabriëls, Guy Swinnen et Axl Peleman expliquent dans une vidéo de moins de 4 minutes pourquoi il est important, selon eux, de lutter contre la violence faite aux femmes. Les enfants de la chorale Furiosa (Jeugdkoor Furiosa) dirigé par Steve De Veirman ont souhaité prêter leur voix pour la musique de fond de la vidéo.

Campagne 25 novembre 2011 : La violence en chanson

A l’occasion du 25 novembre, journée internationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes, l’Institut a invité une trentaine de célébrités belges à entonner la chanson « Coups bas prends ça ».L’Institut espère grâce à cette chanson sensibiliser les victimes, les témoins et auteurs de violence, hommes et femmes, à cette problématique pour que chacun(e) ose désormais dire non !

Vous pouvez télécharger la chanson gratuitement et visionner le clip ci-dessous :

La violence filmée par des étudiants

L’Institut a également invité les étudiants de master 1 de l’IHECS a participé à cette campagne de sensibilisation t a donné leurs visions de la violence à l’égard des femmes. Vous pouvez visionner leurs capsules-vidéos ci-dessous :