PAN

Depuis 2001, la Belgique concrétise sa politique en matière de violence liée au genre au moyen d’un plan d’action national (PAN). La sensibilisation, la formation, la prévention, la protection des victimes, la prise en charge des victimes et des auteurs et la mise en application d’une politique pénale efficace constituent les objectifs majeurs du PAN.

L’Institut est responsable du suivi, de la coordination et de l’évaluation des différents plans successifs, et ce avec l’aide d’un groupe interdépartemental et d’un groupe d’experts. Le groupe interdépartemental se compose de représentants des administrations des autorités fédérales, communautaires et régionales. Le groupe d’experts réunit quant à lui des professionnels de terrain.

PAN 2015-2019

La Belgique souhaite, à travers le plan d’action national de lutte contre toutes les formes de violence basée sur le genre 2015-2019, intensifier ses efforts pour prévenir et lutter contre toutes les formes de violence basée sur le genre à l’égard des femmes et des hommes. Un accent particulier est mis sur la violence sexuelle. Par ailleurs, ce plan d’action s’inscrit pleinement dans la lignée de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à égard des femmes et la violence domestique. Le plan d’action national de lutte contre la violence basée sur le genre se concentre sur les formes de violence suivantes : violence entre partenaires, mutilations génitales féminines, mariages forcés, violences (dites) liées à l’honneur et violences sexuelles.

Voir aussi