Groupe d'experts sur la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (GREVIO) – Appel à candidature

13 août 2021

La Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (Convention d’Istanbul) a pour objectif de prévenir et de lutter contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, de protéger les droits des victimes et de promouvoir la coopération nationale et internationale en vue d’éliminer la violence à l’égard des femmes et la violence domestique. La Belgique a signé cette Convention le 14 mars 2016.

Le Groupe d’experts sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (GREVIO) est chargé de veiller à la mise en œuvre de cette Convention par les pays.

Jusqu’il y a eu peu, le GREVIO était composé des 15 membres issus de Turquie, Serbie, Slovénie, Albanie, France, Grèce, Géorgie, Suède, Allemagne, Malte, Suisse, Italie, Norvège, Portugal et Pays-Bas.

A la suite du retrait de la Turquie de la Convention d’Istanbul, un siège de membre du GREVIO s’est libéré. Une élection est donc prévue pour occuper ce siège.

19 Etats Parties, dont la Belgique, ont le droit de désigner des candidats. Les Etats Parties sont invités à soumettre au Secrétariat général du Conseil de l’Europe les noms et CV d’un maximum de trois candidats par Etat avant le 6 octobre 2021, en prenant soin d’utiliser un modèle de CV.

La Belgique accorde beaucoup d’importance à la Convention d’Istanbul. Elle constitue donc un membre actif de cette Convention. Elle n’est néanmoins pas représentée au sein du GREVIO. Il existe une volonté et une vocation à voir la Belgique siéger au sein du GREVIO.

L’élection des membres du GREVIO se fonde notamment sur « leur compétence en matière de droits de l’homme, d’égalité entre les femmes et les hommes, de violence à l’égard des femmes et de violence domestique ou d’assistance et protection des victimes, ou ayant une expérience professionnelle reconnue dans les domaines couverts par la Convention ». Ces membres doivent par ailleurs représenter « les principaux systèmes juridiques » et « les acteurs et instances pertinents dans le domaine de la violence à l’égard des femmes et la violence domestique ».

Des critères prioritaires d’élection des experts sont fixés :

  • Posséder des compétences et/ou une expérience professionnelle insuffisamment représentée au sein du GREVIO.
  • Etre originaire de zones géographiques non représentées au GREVIO.
  • Etre un représentant d’un système juridique principal non représenté au GREVIO.
  • Appartenir au sexe sous-représenté au GREVIO.

Auxquels peuvent s’ajouter, pour la Belgique, le bilinguisme (FR/NL), l’expertise en matière de violence basée sur le genre, la connaissance de la politique belge et des autres pays, la disponibilité en termes de temps, l’expérience au sein de la société civile, la connaissance transversale des thématiques et l’indépendance (ils ne reçoivent d’instruction d’aucun gouvernement, organisation ou personne sur la manière de s’acquitter de leurs fonctions en tant que membres du GREVIO).

Aucune candidature ne peut être adressée à titre individuel au Secrétariat général du Conseil de l’Europe. La possibilité de désigner un-e candidat-e doit faire l’objet d’un accord préalable au niveau belge.

Si vous estimez répondre à ces critères et si vous souhaitez vous porter comme candidat-e, nous vous invitons dès lors à prendre contact avec l’Institut au plus tard le 17 septembre 2021.