Statistiques et indicateurs

L’article 4 de la loi du 12 janvier 2007 prévoit que tous les organismes fédéraux : « veillent à ce que toutes les statistiques qu'ils  produisent, collectent, et commandent dans leur domaine d’action soient ventilées par sexe et que des indicateurs de genre soient établis si c’est pertinent ». L’article 3 de la loi prévoit par ailleurs que chaque ministre : « approuve les indicateurs de genre pertinents permettant de mesurer le processus d’intégration de la dimension de genre et la réalisation des objectifs stratégiques ».

Statistiques et indicateurs de genre

Dans des sociétés complexes, les autorités publiques éprouvent souvent des difficultés pour cerner les problèmes auxquels elles sont confrontées, pour trouver les solutions les plus appropriées à ces problèmes et pour évaluer l’impact réel des politiques mises en oeuvre. C’est dans ce cadre que les informations statistiques ont tendance à tenir une place de plus en plus importante dans le processus de décision politique.

Des statistiques ventilées par sexe

Les données statistiques produites par les administrations sont des données chiffrées, généralement nombreuses, rendues utilisables pour celles et ceux qui sont concernés par l’établissement, la mise en oeuvre et l’évaluation des politiques publiques.

Pour pouvoir se faire une idée claire de la situation respective des femmes et des hommes dans un domaine politique particulier, il faut d’abord et avant tout ventiler les données statistiques par sexe, c’est-à-dire simplement séparer les données relatives aux hommes et aux femmes.Disposer de statistiques ventilées par sexe est la première étape indispensable à l’identification d’éventuelles différences entre la situation respective des femmes et des hommes.

Des statistiques ventilées par sexe aux 'statistiques de genre'

La ventilation des statistiques selon le sexe est une opération nécessaire, mais insuffisante pour se faire une idée de la situation respective des femmes et des hommes dans un domaine spécifique. Les 'statistiques de genre' sont des données ventilées par sexe qui ont fait l’objet d'une analyse permettant de mettre en évidence les différences qui existent entre hommes et femmes dans un domaine particulier.

Des statistiques aux 'indicateurs de genre'

Les données statistiques sont généralement nombreuses et donc parfois difficiles à utiliser. Les indicateurs présentent une série d’avantages par rapport aux données statistiques. Le premier avantage des indicateurs est qu’ils permettent de réduire des données statistiques en un seul chiffre, une seule donnée. Le second avantage des indicateurs est qu’ils permettent de mesurer et donc de comparer des situations à des moments ou à des endroits différents. Le troisième avantage des indicateurs est de faciliter la lisibilité et donc la communicabilité d’une situation, les indicateurs étant plus aisément compréhensibles que les séries statistiques chiffrées.

Un 'indicateur de genre' est une donnée (en général un indice chiffré) qui permet de mesurer une réalité sociale caractérisée par une (ou plusieurs) différence mesurable entre la situation respective des femmes et des hommes.

De manière plus générale, comme les statistiques, les indicateurs sont généralement utilisés :

• pour analyser une situation avant de définir une politique ;
• pour établir un objectif lors de la définition d’une politique ;
• pour évaluer l’impact, les résultats de la mise en oeuvre d’une politique.

Les indicateurs de processus et les indicateurs de contenu

La loi du 12 janvier 2007 prévoit deux types d’indicateurs : des indicateurs permettant de mesurer le processus d’intégration de la dimension de genre (indicateurs de processus) et des indicateurs permettant de mesurer la réalisation des objectifs fixés (indicateurs de contenu).

Les indicateurs de processus concernent en général les mesures et actions concrètes (engagement de personnel, engagement budgétaire, adoption d’un arrêté royal, établissement de données statistiques ventilées par sexe au sein d’un département, nombre de 'test gender' réalisés, mise en ligne d’un site web,…) nécessaires à la mise en oeuvre d’une politique.

Les indicateurs de contenu servent à analyser les situations et à évaluer les résultats, l’impact des politiques mises en oeuvre.

Femmes et hommes en Belgique. Statistiques et indicateurs de genre

En 2011, l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes a édité une nouvelle version de sa  brochure Femmes et hommes en Belgique. Statistiques et indicateurs de genre.

Ce document aborde de très nombreux domaines : la population, la migration, le travail rémunéré,l’esprit d’entreprise, les revenus, la pauvreté, la formation, la prise de décision, la santé, la conciliation vie privée - vie professionnelle, la violence et la criminalité, la recherche et le développement, le monde académique, l’accès à l’internet, etc. Il s’agit d’un outil simple, clair et accessible. Les différences relevées sont souvent la conséquence d’un traitement inégal et de conceptions stéréotypées.

Inventaire et analyse des données ventilées par sexe et des indicateurs de genre au niveau fédéral belge

En 2012, l’Institut a commandité la réalisation d’un état des lieux des statistiques ventilées par sexe et des indicateurs de genre disponibles au niveau fédéral belge. Ce travail réalisé par le DULBEA est destiné à soutenir la mise en œuvre de l’article 4 de la loi du 12 janvier 2007.